Tout savoir sur le sabrage du champagne

24 septembre 2019

Associé aux festivités et à l’émerveillement, le sabrage du champagne consiste à faire sauter le goulot de la bouteille avec le bord non tranchant d’un sabre ou tout autre objet semblable. Avec la pression accumulée dans la bouteille, le goulot casse facilement et est projeté.

Cette technique n’est pas à confondre avec le sablage du champagne, faisant référence auparavant à la ‘’mise au frais’’ de la bouteille pour sa conservation et maintenant utilisé pour décrire l’action de vider son verre.

Sabrer le champagne est loin d’être une technique conventionnelle pour ouvrir une bouteille, mais elle demeure un incontournable lors des grandes occasions. Apprenez-en davantage sur son origine et sur la façon dont il faut procéder afin de réaliser un sabrage réussi.

Quelle est l’origine du sabrage du champagne?

La légende veut que le sabrage soit devenu populaire durant les guerres napoléoniennes au début du XIXe siècle. À cette époque, l’armée de Napoléon avait comme usage de célébrer les victoires sur l’empire austro-hongrois en sabrant le champagne. Les hussards utilisaient alors le revers de leur sabre, arme de choix de la cavalerie légère, pour ouvrir les bouteilles rapidement et d’un geste spectaculaire. Ils célébraient ainsi en trinquant à la victoire, à la vigueur, à la virilité et… aux dames!

Plusieurs régiments de cavalerie autour du monde ont repris cette technique pour célébrer leurs victoires sur les champs de bataille. C’est probablement pourquoi on associe de nos jours le sabrage à un évènement heureux et festif.

Que faut-il savoir pour bien sabrer le champagne?

Contrairement à la croyance générale, il n’est pas nécessaire d’utiliser un objet tranchant pour sabrer le champagne.

Quel instrument utiliser pour sabrer une bouteille de champagne ?

La pression présente dans la bouteille cherchera à éjecter le bouchon du goulot. Le bouchon, par adhérence, partage la pression avec le goulot et le fragilise légèrement. La partie de la bouteille directement sous le goulot étant plus fine que le goulot lui-même, constitue une ligne de faiblesse sur la bouteille. Elle ne se brisera pas à la suite de tout type de chocs, mais elle reste un point faible important dans l’art du sabrage. Un autre point de faiblesse de la bouteille est la jonction entre les deux demi-bouteilles, appelée la « couture » ou la « veine », simplement par le fait qu’elle est une irrégularité dans le verre.

Avec ces informations, il est donc facile de situer l’endroit exact où la lame doit passer pour sabrer la bouteille. Ainsi, pour un sabrage de champagne réussi, il convient de créer une micro-fracture à la jonction de la couture et du goulot, double point de faiblesse de la bouteille.

Un objet tranchant n’est pas nécessaire, car la bouteille ne sera pas coupée, mais plutôt « décapitée » ! On peut donc utiliser n’importe quel objet pour sabrer du champagne, du revers d’un sabre classique à la mode napoléonienne jusqu’au pied de verre à champagne, tant que l’objet est assez solide pour ne pas absorber le choc.

Doit-on préparer la bouteille au sabrage?

Certains recommanderont un refroidissement de la bouteille, pour créer un choc thermique, mais ce n’est pas réellement nécessaire dans la mesure où une réduction de la température entraine aussi une réduction de la pression dans la bouteille.

D’autres parlent de frotter la bouteille avec le sabre pour aider le choc thermique. En réalité, le choc thermique est peu probable compte tenu de la vitesse de frottement et de la surface de contact trop faible pour permettre un échange thermique significatif.

La meilleure technique reste de sabrer la bouteille à la température de service!

Comment sabrer une bouteille de champagne?

Sabrer une bouteille peut-être une action dangereuse ! En effet, le bouchon devient rapidement un projectile et pourrait gravement blesser une personne se retrouvant sur la trajectoire. Il en va de même pour tout objet, plante ou animal. Il faut donc toujours s’assurer de pointer le goulot de la bouteille loin de toute personne ou objet fragile.

La première étape est de retirer la capsule et le muselet (cage métallique) de la bouteille. Il faut bien faire attention à ne pas retirer le muselet hâtivement, car sous l’effet de la pression, le bouchon explosera sans même avoir été sabré.

Il faut ensuite tenir la bouteille par le culot, à un angle de 30 à 45°, pour ne pas en renverser une trop grande quantité quand elle s’ouvrira, tout en gardant un angle optimal pour la coupe.

Ensuite, il faut trouver la jonction de la couture et du goulot, là où la faiblesse est plus grande. C’est à cet endroit que l’on visera pour une coupe précise du goulot. Placez la lame de votre sabre à champagne à plat sur la veine de la bouteille, ramenez-la légèrement vers vous, puis donnez un coup franc vers le goulot. Assurez-vous de porter la lame au goulot avec un léger angle, puis de continuer le mouvement jusqu’au bout du goulot. Un mouvement arrêté trop sec aura des chances de ne pas donner le résultat escompté ou de ne briser que partiellement le goulot. Évidemment, il faut parfois plusieurs essais avant d’arriver à une coupe parfaite! Il ne reste ensuite qu’à servir le champagne. Santé!

Offrez-vous des dégustations de champagne inégalées

Vous appréciez déguster une coupe du champagne de temps à autre? Certains accessoires vous seront indispensables pour bonifier vos dégustations. Chez Vinum Design, nous proposons de nombreux articles, tels que des verres à champagne, des seaux ou encore des bouchons pour préserver les bulles quand votre bouteille n’est pas terminée.

Et si pour vous, sabrer le champagne est réservé aux grandes occasions, il existe des accessoires tels des ouvre-bouteilles de champagne, offrant une ouverture facile et sécuritaire. Découvrez sans plus attendre tous nos accessoires dédiés au champagne et offrez-vous des dégustations inégalées.

Sabrage-Bouteille-de-Champagne